Un périple à Java !

Java Mont Bromo

voyage sac-a-dos voyage en famille Petit budgetdrapeau Indonesie
Voyage effectué en août 2017
Durée : 12 jours

Bienvenue à Java !

Aujourd’hui, le voyage que je vous propose dans Myoxybubble Java ne va pas être de tout repos ! Oubliez les grasses matinées ! Seuls les courageux, lève-tôt et personnes en bonnes conditions physiques peuvent effectuer ce voyage. Tout effort durant ce voyage sera récompensé par la magie de l’Indonésie. Vous allez parcourir plus de 1000 Km d’est en ouest. Vous allez découvrir sur cette île une nature tropicale luxuriante, des volcans à couper le souffle, des temples extraordinaires et des plages très sauvages. 

Notre itinéraire

Vous pouvez cliquer sur toutes les photos de cet article afin de les visualiser en grand format

Un périple à Java !

Jour 1 : De Jakarta à Bandung

Atterrissage à Jakarta après 20h de vol et une escale à Riyadh. 2 solutions s’offrent à vous ! Soit vous prenez une nuitée dans la plus grande ville de java ou alors partez directement pour Bandung. Nous avons choisi de fuir la cohue de la capitale et de nous rendre directement à Bandung située à 150 Km. Réservez votre train sur le site tiket.com (4 passagers 312000 Idr). Possibilité de réserver vos places plusieurs semaines avant le départ. Depuis l’aéroport de Jakarta, prenez un taxi et rendez-vous à la gare de Gambir. Vous aurez 30 min de trajet si la circulation est bonne. Les trains sont à l’heure. Vous trouverez sur place de quoi vous restaurer en cas de petite faim et prévoir de quoi grignoter durant votre voyage (3h de train jusqu’à Bandung).
Nous avons pris une nuitée via Airbnb à Bandung. Les propriétaires ont eu la gentillesse de venir nous chercher à la gare et nous conduire à leur domicile.

Jour 2 : Les couleurs hypnotiques du Kawah Putih

Le lendemain matin, rendez-vous au fameux Kawah Putih se trouvant à 50 Km au sud de Bandung.

kawah Putih  kawah Putih  kawah Putih

Le Kawah Putih est un lac de cratère. Il est époustouflant par la couleur de son eau bleu turquoise laiteuse. Arrivé au site, l’accès se fait uniquement par minibus. L’air dégage des vapeurs de souffre qui peuvent être irritantes. Possibilité d’acheter sur place des masques. L’eau est acide, il ne faut pas la toucher. Le paysage est insolite avec ses arbres morts.

kawah Putih arbre mort

C’est un lieu incontournable si vous passez par Bandung. Une fois votre visite au Kwah Putih terminée, nous vous proposons d’en profiter pour visiter aux alentours les plantations de thé et les productions de fraises à Situ Panganten. Le paysage est magnifique et reposant.

les productions de fraises à Situ Panganten Situ Panganten les plantations de thé

Pour nous rendre au Kawah Putih, nous avons pris une voiture avec chauffeur par le biais de notre hôte et avons fini notre périple à Pangandaran en comptant de multiples arrêts sur notre route. Nous étions 4 dans la voiture. La course nous a coûté 80€ pour 280km et toute une journée de chauffeur (6h-22h) .

Jour 3 : La végétation luxuriante du green canyon

Entre les arrêts visites, la route et la circulation nous avons mis 12h pour nous rendre à Pangandaran. Arrivé à destination, nous vous conseillons vivement de loger à Bale’ku. Les logements en bambou se situent au milieu des rizières. C’est un endroit très charmant et reposant.

 Bale’ku guesthouse  Bale’ku guesthouse  Bale’ku

Les hôtes Lis et Sutar peuvent vous préparer à manger ou vous faire livrer de délicieux plats. Ils s’occupent de tout à votre demande et sont très attentionnés. Nous y sommes restés 2 nuits. Un vrai dépaysement !
Que faire à Pangandaran et pourquoi y aller ? Green Canyon et Green valley sont incontournables ! Comment y aller ? A qui faire appel ? Passez directement par votre hôte. Il fera venir un guide qui vous conduira directement sur le site. Vous allez commencer votre balade très agréable en traversant des rizières et des petits villages tout en conduisant votre propre scooter jusqu’à Green Valley. Le guide fera des arrêts et partagera avec vous son savoir sur les rizières et les fruits du pays. Il aura aussi plaisir à vous les faire goûter.

pangandaran noix de cajou fruit noix de cajou cacahuetes

L’excursion du Green canyon vous coûtera 300000 Idr par personne. Arrivée sur le site, le guide vous fera traverser la forêt tropicale pendant une trentaine de minutes en marchant.

forêt tropical du green canyon

Sur votre chemin vous aurez certainement la possibilité de faire une pause fish spa naturelle ! Une vrai partie de rigolade tellement ça chatouille !

fish spa green canyon

Enfin, vous allez arriver à une grande cascade et vous baigner ! L’aventure commence ici, avec des sauts à la Tarzan, des toboggans naturels, une nage dans des grottes et l’escalade de rochers dans cette forêt luxuriante.
Pour accéder au Green canyon, vous allez prendre un petit bateau. Des gilets de sauvetage sont fournis. Vous allez escalader des rochers à l’aide de cordes pour atteindre le canyon ! L’endroit est grandiose ! Mais attention à ne pas glisser 😉

green canyon green canyon green canyon green valley

A la fin de la journée, adolescents et adultes seront ravis. Sensations garantis (et rafraîchissante) pour toute la famille ! Une bonne nuit de sommeil est bien mérité après cela ! 

Jour 4 : A la rencontre des habitants de Pangandaran

Le lendemain matin, après un doux réveil, une  bonne douche et de bons pancakes maison, je vous propose de partir à la rencontre des paysans dans les rizières et de partager avec eux leur quotidien. Ils apprécieront ! Nous avons appris comment battre le riz au moment de la récolte. 

rizières de Pangandaran  rizières de Pangandaran  rizières de Pangandaran  rizières de Pangandaran

En longeant les rizières menant jusqu’à la plage, nous sommes tombés sur des indonésiens qui nous ont offert des noix de coco cueillies spécialement pour nous en grimpant dans le cocotier. Les indonésiens sont très accueillants et souriants. Cette noix de coco était la bienvenue pour se réhydrater sous la chaleur javanaise.

cocotier fresh coconut fresh coconut

La plage se trouve à une vingtaine de minutes à pieds de Bale’ku house. Vous serez seuls au monde car elle est déserte. Il faisait chaud, nous avons donc apprécié notre baignade. Nous étions tous comme des enfants en jouant dans les vagues. Un bon moment de complicité et de détente en famille encore une fois.

plage de Bale'ku house plage de Bale'ku house

Je conseille vivement ce voyage avec vos adolescents. En longeant la plage vers la gauche, possibilité de se poser pour déjeuner. En continuant, vous arrivez à l’extrémité de la plage en bordure de laquelle se trouve un parc avec de nombreux singes. Possibilité de le visiter mais nous ne l’avons pas fait. Cette journée nous a permis de profiter tout en se reposant des jours précédents.

restaurant plage de Pangandaran plage de Pangandaran  singe plage de Pangandaran

Le soir-même, nous avons pris un chauffeur de nuit au prix de 80€ pour nous rendre jusqu’à Yogyakarta ! La nuit, la circulation est un peu moins dense qu’en journée. Prévoyez de quoi manger en cas de petit creux car il n y’a pas grand chose d’ouvert en pleine nuit . Vous allez parcourir 250km mais le trajet est long car ce ne sont que des petites routes. Nous avons beaucoup dormi ! Nous sommes partis à 20h et sommes arrivés à 4h du matin.
Initialement nous devions dormir une nuit de plus dans notre GuestHouse et prendre le train le lendemain, ce qui nous gâchait la journée. Nous avons préférés changer le programme pour gagner une journée et profiter plus de cette île. Nous avons pu nous faire rembourser les billets de train à hauteur de 75% + la nuit de logement économisée, nous sommes rentré dans nos frais !

Jour 5 : Le rêve de Pinus Pengger

Welcome to Yogyakarta pour la suite des aventures ! Les habitants la surnomme « Jojga”. Il vous est possible de loger à l’hôtel ou en Airbnb, mais nous avons opté pour l’inconnu avec du Couchsurfing ! Et oui ! Nous avons dormi à 4 chez l’habitant pendant 3 nuits. Maison simple et agréable, toilette turc et petit coin douche zen extérieur avec eau froide. Quelle expérience !

couchsurfing  couchsurfing

Nous nous sommes attachés à Yunanto, notre hôte et sommes repartis de chez lui la boule au ventre et les larmes aux yeux. Il en était de même pour lui. Il nous a même proposé de rester en Indonésie et de vivre chez lui ! Vous êtes ma nouvelle famille nous a-t’il dit. Aujourd’hui, nous sommes toujours en contact de manière régulière. Le Couchsurfing permet un contact humain extraordinaire. Nous vous conseillons de vivre l’expérience. C’est également un bon plan pour les voyageurs petit budget. Yogyakarta est un stop incontournable sur l’île. Prévoyez minimum 3 jours tellement cette ville est riche avec son street art, Kraton, Water Palace, ses temples aux alentours et sa vie nocturne animée.

Nous vous conseillons de louer un scooter et de vous rendre avec un guide (ou avec un GPS) au Pinus Pengger !

Pinus Pengger Pinus Pengger Pinus Pengger

C’est un parc dans les bois avec de nombreuses sculptures et spots photos exceptionnels. Un vrai moment de découverte et de détente. Il y avait assez peu de touristes lors de notre visite.
En fin de journée, Yunanto a initié ma fille au street art. Elle a taggué directement sur un mur de chez lui ! Un vrai moment de complicité  entre eux.
Yunanto nous conseillait et nous emmenait partout avec beaucoup de respect et de gentillesse. 

street art

Jour 6 : La beauté des temples de Borobudur et Pranbanam

Réveil à 4h du matin ! Louez une voiture via votre hôte et prenez la route en roulant une quarantaine de kilomètres pour assister au levé du soleil sur le temple de Borobudur. Nous vous le promettons c’est grandiose ! Le lieu est magique, paisible et mystique à la fois avec sa brume matinale. Les couleurs chaudes orangées et roses du soleil sur les sculptures bouddhiques amplifient la beauté du lieu. La vue au loin est magnifique sur le volcan Mérapi. Un vrai moment de zenitude.
L’entrée est très cher pour les touristes ! Compter 380000 Idr par personne pour 1 entrée permettant d’assister au levé du soleil). On vous remet une lampe torche pour y voir clair car il fait sombre à l’aube. Entre l’attente du levé du soleil et la visite de jour, il vous faudra compter environ 3h. 

le temple de Borobudur le temple de Borobudur le temple de Borobudur le temple de Borobudur le temple de Borobudur le temple de Borobudur

Une fois votre visite terminée, vous avez le droit à un petit déjeuné inclus dans le prix de la visite, alors ne le loupez pas 😋. Après votre visite de Borobudur, en route pour un autre temple incontournable : Prambanam ! 

Il est situé à une cinquantaine de kilomètres du temple de Borobudur. Les 2 temples peuvent être combinés sans problème dans la même journée en prenant votre temps. Le temple de Prambanam est un ensemble de 240 temples shivaites construits au IXéme siècle.
Borobudur et Prambanam sont classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le site de Prambanam est grand, je vous conseille d’emprunter le petit train gratuit si vous ne voulez pas faire le tour à pieds. Le prix d’entrée vous coûtera (225000 Idr par personne). Les temples sont magnifiques et très différent de celui de Borobudur. 

temple de Prambanam  temple de Prambanam temple de Prambanam  temple de Prambanam  temple de Prambanam  temple de Prambanam

Une fois rentré chez notre hôte, celui-ci a voulu cuisiner pour nous pour nous remercier de notre sympathie. La cuisine indonésienne est bonne mais très épicée ! Nous avions demandé à Yunanto d’éviter les piments.

cuisine indonésiennecuisine indonésienne

A Java, vous mangerez pour environ 1,50€ par personne et par repas (sodas inclus).  La vie n’est vraiment pas cher en Indonésie et encore moins à Java (comparé à Bali). Le budget nourriture est vraiment très modeste, donc idéal pour les petits budgets. Il y a un grand nombre de warung (petits restaurants) servant de délicieuses spécialités javanaises comme le Nasi Goreng ou Mie Goreng. Par contre, les excursions pour les touristes sont très onéreuses. 

Jour 7 : La magie du Kraton, le fun des bling-bling car

Ce matin, je vous propose une grasse matinée pour récupérer de votre longue journée de la veille. Ensuite, partez vous baladez au grand marché traditionnel de Yogyakarta Malioboro et Beringharjo. La spécialité à Yogyakarta est le batik (technique de teinture de tissus . Vous pourrez observer des ouvrières travailler le Batik de manière artisanale.

 le batik

On y trouve aussi des fruits, des légumes en plus des vêtements artisanaux.
Lors d’un passage à Yogyakarta vous devez visiter également le Water Palace (sortes de thermes dédiés aux loisirs du sultan) situé dans le Kraton. C’est un lieu très dépaysant et agréable avec des bassins, des cours et des jardins qui mériteraient quelques rénovations.

 water palace  water palace  water palace  water palace

Dans l’enceinte, aidez-vous du plan fourni à l’entrée pour vous guider plus facilement car les rues ne sont pas très bien indiquées. Il y a un passage souterrain qui vous mènera à la visite de la mosquée. Pour vous y rendre, vous allez traverser un petit village aux ruelles colorés et découvrirez des fabrications artisanales.

La visite est reposante et calme. En fin d’après-midi, je peux vous conseiller de découvrir le street art de Yogyakarta situé dans le quartier du Kraton et plus précisément à Prawirotaman. Les locaux sont de vrais artistes !

 Prawirotaman

Le soir allez faire un tour de bling bling car ! Pour ceci, rendez-vous sur la place Alun-Alun ! De vielles coccinelles et autres voitures sont décorées et recouvertes de néons qui clignotent sous le rythme de la musique ! Une vraie discothèque ambulante pour le plaisir des locaux, des touristes petits et grands. Un pur moment de fun avant de quitter Yogyakarta ! 

 bling bling car Alun Alun

Jour 8 : Direction Probolinggo et le volcan Mont Bromo !

Après une bonne nuit de sommeil, je vous propose de poursuivre l’itinéraire en prenant un train de Tugu Yogyakarta pour vous rendre au Mont Bromo. Il s’agit là d’une journée de transition.
Il vous faudra réserver à l avance et prendre un 1er train jusqu’à Surabaya afin de prendre une correspondance jusqu’à Probolingo (8h de train au total).

train de Tugu Yogyakarta

Arrivée à Probolingo, il vous faut à présent prendre un minibus qui vous mènera au village de Cemoro Lawang, base de départ pour l’ascension du Mont Bromo (1h de trajet en minibus).

Attention, c’est compliqué pour se rendre à Cemoro Lawang ! La gare de probolingo est une vraie mafia ! Un grand nombre de minibus vous attendent en vous promettant de vous emmener jusqu’au terminal de bus qui vous mèneront à Cemoro … mais au final ils vous arrêtent bien avant juste devant une camionnette d’amis à eux et vous expliquent qu’il n’y a plus de bus à cette heure-là. Bien évidemment ils vous proposent le trajet au prix fort, minimum 10 fois le prix du bus public (20€/personne pour 1h) !
Nous étions plusieurs touristes confrontés à cette arnaque. Malheureusement vous n’aurez pas le choix que de payer le prix fort car il n’existe aucun autre moyen de transport pour s’y rendre, ni même un taxi. Ils sont complices. Nous avons quand même trouvé une agence de mini-bus avec pignon sur rue. Quitte à payer le prix fort, autant prendre une compagnie officielle. Nous n’avions plus confiance dans les autres et rien ne nous garantissait qu’ils n’augmenteraient pas le prix en cours de route;

Le trajet total est de 12h de Yogyakarta à Cemoro Lawang  ! Vous allez avoir le temps de dormir et récupérer pour être en forme pour l’ascension du majestueux volcan Mont Bromo ! Dans le train, prévoyez des en-cas à grignoter pour la journée. Il est possible également d’acheter à bord un plateau repas et une boisson. Un conseil, réservez à l avance par exemple sur Booking.com votre nuitée à l’hôtel. Tous les hôtels sont modeste à Cemoro mais dites-vous que c’est pour une nuit (quelques heures) de passage !

Jour 9 : L’ascension du Mont Bromo et la ponte des tortues à Sukamade

Vous n’allez pas y dormir beaucoup mais cela vous permettra d’y faire une sieste après votre arrivée et surtout d’y laisser dans votre chambre vos sacs pour la nuit pendant votre ascension. Vous serez plus léger pour cette aventure nocturne ! Et oui l’ascension du Mont Bromo commence de nuit à la lampe torche !

 Cemoro Lawang

Ayez de préférence une lampe torche frontale avec des piles neuves pour vous diriger. Beaucoup de touristes payent une excursion en jeep pour monter jusqu’au Mont Penanjakan pour admirer le Mont Bromo. Je trouve que l’excursion perd de son charme. Rien ne vaut que de le grimper à pieds ! La récompense au petit matin sera encore plus gratifiante ! Rendez-vous au King Kong view sur le mont Penanjakan. C’est un point culminant offrant un spot époustouflant sur le levé du soleil et la découverte du Mont Bromo.

Pour vous y rendre, à la sortie du village de Cemoro Lawang continuez tout droit en suivant les autres lampes torches au loin. Pas d’inquiétude vous ne serez pas seuls. Vous rencontrerez d’autres touristes et la route sera vraiment instinctive et facile ! La preuve nous l’avons fait 😉. Soyez bien couvert en haut il fait frais ! Pas trop non plus car on a vite chaud en gravissant le mont.

Après 2 heures d’ascension, au sommet, un spectacle magique s’offre à vous avec les couleurs roses, orangées du levé du soleil, mais aussi avec la brume entourant le Mont Bromo qui se dévoilera sous des couleurs violettes puis ocres.

vu du Mont Penanjakan  Mont Bromo  Mont Bromo  Mont Bromo  Mont Bromo  Mont Bromo

Une vraie merveille que l’on ne se lasse pas de contempler. Vous apercevrez le Mont Bromo mais aussi le Mont Semeru et le mont Batok. Le mont Bromo est encore en activité, il dégage de la fumée de son cratère. Une fois le soleil levé vers 6h du matin, je vous propose de redescendre du point de vue en moto et de traverser la mer de sable (les cendres volcaniques des éruptions) pour rejoindre le volcan et monter jusqu’au bord du cratère !

Les motos vous attendent, il y en a partout ! Le prix comprend  la descente, puis la traversée de la mer de sable jusqu’au pied du Mont Bromo et inclus ensuite votre retour au village Cemoro Lawang.
Pour information, nous étions 3 sur une moto ! La traversée est impressionnante car les chauffeurs sont obligés de rouler très vite pour ne pas glisser dans le sable. C’est à la fois kiffant mais aussi inquiétant. Nous ne regrettons pas cette expérience !

mer de sable du Mont Bromo mer de sable du Mont Bromo

Nous suivions à moto les jeeps accompagnant les touristes qui avaient décidés de faire l’ascension en voiture. Votre chauffeur-motard vous attendra le temps de votre montée jusque la crête du Mont Bromo. il y a 700 marches à gravir jusqu’à la crête. En haut, la vue y est extraordinaire et très lunaire. Nous pouvons apercevoir l’intérieur du cratère, voir la fumée mais aussi entendre le grondement du volcan. Vraiment impressionnant ! Il y a une forte odeur de soufre très irritante se dégageant du cratère. Il est conseillé de porter un foulard ou un masque pour les plus sensibles ne supportant pas les vapeurs de soufre.
Face au volcan, il y a une vue sur la Caldeira à couper le souffle .

caldeira du Mont Bromo
caldeira du Mont Bromo caldeira du Mont Bromo
cratère du Mont Bromo cratère du Mont Bromo

Un pur bonheur ! Il est temps pour vous de redescendre tranquillement et rejoindre votre guide motard afin de retourner à votre hôtel de Cemoro Lawang. Prenez une douche, récupérez vos sacs et en route pour de nouvelles aventures ! Retour à Probolinggo et pour prendre de nouveau un train ! Direction Kali Setail, point de départ pour se rendre au campement de Sukamade.
Arrivée à Kali Setail, notre nouveau hôte Couchsurfing Ananda est venu nous accueillir. Nous avions sympathisé et fait connaissance par Whatsapp 3 mois avant de se rencontrer pour de vrai. Un bon feeling s’était établit entre nous. Il nous a donc proposé de nous aider et nous accompagner pour nous rendre à la plage de On y trouve un campement de rangers permettant d’assister à la ponte des tortues vertes géantes. Ananda nous a permis de louer un 4×4 avec chauffeur pour traverser la jungle et les rivières. Le chemin est assez cahoteux.

jungle et rivière de Sukamade  jungle de Sukamade

De kali Setail  il y a 3 heures de routes et de pistes pour se rendre au campement Sukamade mais cela vaut vraiment le détour même si le trajet est long.

plage de Sukamade

Arrivés au campement, prenez possession d’une chambre pour la nuit. Les chambres sont très sommaires mais la literie correcte. Vous pouvez prendre une douche sur place. Pensez à prendre des tongs pour l’hygiène. Le campement ne possède pas de wifi et très peu d’électricité. C’est juste un point de chute pour 1 nuit.
Pensez à prévoir le repas du soir car il n’y a pas grand chose aux alentours, notamment si vous arrivez très tard comme nous au campement. Pensez également à bien fermer votre chambre à clefs car il y a de nombreux singes qui ouvrent les portes sur le campement. Le centre de protection des tortues est juste à côté de la guesthouse.

centre de protection des tortues de Sukamade

Je vous souhaite d’avoir la chance d’assister à la ponte d’une tortue tout comme nous. Elles viennent souvent pondre à sukamade mais il arrive que certains soir il n’y en ait pas, si la mer est trop agitée par exemple.
C’est la loi de la nature. C’est une expérience formidable de traverser la jungle en pleine nuit à la lampe torche accompagné d’un ranger sans faire de bruit; d’entendre les vagues et de sentir le sable frais et doux sous ses pieds. Un pur moment de bonheur de s’approcher peu à peu de la tortue. Un peu mystérieux au début car dans le noir complet. pour enfin la voir pondre et retourner en mer. Les œufs sont récupérés par les rangers pour les protéger des prédateurs jusqu’à leur éclosion. 

ponte des tortues de Sukamade ponte des tortues de Sukamade ponte des tortues de Sukamade ponte des tortues de Sukamade ponte des tortues de Sukamade ponte des tortues de Sukamade ponte des tortues de Sukamade

Jour 10 : Lâché de bébés tortues et Parc National de Meru Betiri

Au petit matin, après une courte nuit, je vous propose un réveil matinal et vous invite à participer au lâcher de bébé tortues à la mer. Les rangers distribuent à chacun un sceau avec des bébés tortues que vous relâcherez à la mer.

 plage de Sukamade lâcher de tortues plage de Sukamade lâcher de tortues plage de Sukamade  plage de Sukamade

Seules les plus robustes parviendront à affronter la puissance des vagues et à échapper aux rapaces  les guettant pour rejoindre l’océan. La tortue se dirigera instinctivement vers la mer. Il s’écoule 2 mois entre la ponte et l’éclosion des œufs.

lâcher de tortues plage de Sukamade lâcher de tortues plage de Sukamade  plage de Sukamade lâcher de tortues plage de Sukamade lâcher de tortues plage de Sukamade lâcher de tortues plage de Sukamade lâcher de tortues plage de Sukamade

Une fois votre mission terminée, vous pouvez reprendre votre route et parcourir le parc national de Meru Betiri en traversant sa jungle et ses rivières en jeep. Faites une halte à Sarongan, puis à Sumberagung.

Sarongan, Sarongan plage  Sumberagung plage  Sumberagung Sumberagung plage

Le paysage y est magnifique. Notre hôte Ananda avait prévu notre programme. Nous avons passé 2 nuits à Banyuwangi dans la maison familiale d’Ananda et avons pu faire connaissance de toute sa famille. Ils nous ont très bien accueilli et nous les remercions de leur gentillesse et hospitalité  Je vous souhaite de vivre une telle expérience humaine. 

Banyuwangi family Banyuwangi family Banyuwangi family

Jour 11 : A la découverte de Banyuwangi et ses environs

Réveil sous le soleil. Ananda nous a organisé une visite des alentours de sa ville Banyuwangi avec ses mangroves, le port, une fabrique de banane séchés, les cascades de Gendoh et le rafting de Gunung Kemiri ! Une pause rafraîchissante et agréable au milieu d’une nature luxuriante !

 mangroves Banyuwangi  mangroves Banyuwangi rafting de Gunung Kemiri  rafting de Gunung Kemiri  rafting de Gunung Kemiri cascades de Gendohport de Banyuwangi fabrique de banane séchés

En fin de journée, nous quittons nos hôtes la tête remplie de beaux souvenirs en leur compagnie. Nous reprenons la route pendant 1h jusqu’au fameux volcan du Kawah Ijen. 

Jour 12 : Les flammes bleues du Kawah Ijen

Le Kawah Ijen est un volcan d’Indonésie renfermant un lac acide très vaste. L’ascension du volcan et la descente dans le cratère se font de préférence la nuit à la lampe torche pour pouvoir voir les fameuses flammes bleues.

descente du cratère Kawah Ijen

Le souffre sort de terre à l’état gazeux, s’enflamme et produit les flammes bleues. Les mineurs récoltent ensuite le soufre. Sur votre chemin, vous allez croisez les porteurs de soufre avec des paniers remplis de blocs de minerai. Ils peuvent en porter entre 70 à 100kg sur leurs épaules.

les mineurs qui portent le soufre les mineurs qui portent le soufre soufre du Kawah Ijen

Les mineurs sont payés au kilo. N’hésitez pas à leur acheter un morceau de soufre ! Ils vous en seront très reconnaissant. C’est un travail très physique et laborieux qui met leur santé en danger au quotidien en inhalant les vapeurs de soufre, sans compter les déformations des épaules dues au poids porté. Je vous conseille vivement de porter un masque à gaz pour descendre dans le cratère a cause des vapeurs très irritantes et irrespirables qui remontent du cratère. Même avec le masque, la gorge et les yeux piquent terriblement. Les indonésiens en louent sur place.

masques a gaz du Kawah Ijen

Il n’est pas nécessaire de prendre un guide pour l’ascension car il est impossible de se tromper ! On grimpe et il n’y a qu’une seule route et beaucoup de monde ! La montée est très physique et sportive mais la récompense à l’arrivée est majestueuse. Il faut une bonne condition physique et pas de problèmes respiratoires pour effectuer ce trek. Je vous conseille un départ à 1h du matin pour gravir le Kawa Ijen et ne pas louper le blue fire !

les flammes bleues du Kawah Ijen les flammes bleues du Kawah Ijen blue fire ! Kawah Ijen

Une fois les flammes bleues éteintes vers 5h, remontez sur la crête du volcan pour le levé du soleil et assister à un panorama exceptionnel. Vous serez au dessus des nuages ! La vue sur le lac turquoise acide du Kawah Ijen est magnifique.

vu Panoramique du Kawah Ijen lac du Kawah Ijen lac du Kawah Ijen vu Panoramique du Kawah Ijen crête du Kawah Ijen crête du Kawah Ijen vu panoramique du Kawah Ijen

C’est déjà la fin de ce périple à Java. Nous avons poursuivi notre aventure à Bali puis à Nusa Penida, mais ça sera l’objet d’un prochain article Myoxybubble.
J’espère sincèrement que la lecture de cet article vous donnera envie de découvrir Java. Ce voyage reste l’un de mes préférés. Ne soyez pas découragés par les efforts à fournir. Ces derniers sont largement récompensés ! Vous ne le regretterez pas ! Alors prenez une bonne paire de chaussures de randonnées et rejoignez-moi dans mon univers Myoxybubble Java !

N’hésitez pas à laisser vos commentaires sur cet article et à partager vos propres expériences à Java (le formulaire se trouve un peu plus bas).
Besoin de conseil pour organiser votre voyage ? Contactez-moi !


Mes conseils

Transport

  • Le train reste le moyen de transport le plus économique pour traverser Java. Le réseau est bon et sûr et les trains sont plutôt à l’heure.
    Vous pouvez réserver votre train sur le site tiket.com. Possibilité de réserver vos places plusieurs semaines avant le départ et de payer en CB sur leur site.
    Vous obtiendrez un voucher qu’il vous faudra changer à la gare contre les billets définitifs.
  • L’autre moyen pour se rendre d’une ville à une autre est de prendre une voiture avec chauffeur. Le prix est relativement abordable (comparé à la france) et cela vous permet de ne pas être dépendant des horaires de train. Il suffit généralement de réserver la veille en passant par votre hôte ou gérant d’hôtel.
  • Enfin pour visiter une fois arrivé sur un lieu, vous pouvez louer un scooter ou une voiture selon les distances que vous avez à parcourir.

Hébergement

  • Outre les traditionnels AirBnB, Booking.com ou autre site de réservation d’hôtel et chambre d’hôte vous pouvez également opter pour le Couchsurfing.
    Le principe est simple vous êtes hébergés gratuitement chez l’habitant, souvent sur un canapé ou lit d’appoint (nous avons eu la chance d’avoir des chambres séparées). L’hôte recherche à faire partager son mode de vie et faire découvrir sa ville et sa région. C’est un bon moyen pour découvrir les habitants, leurs us et coutumes et de partager de vrais moments.
    Pour notre part c’était la 1ère fois que nous tentions l’expérience. Nous avions planifié notre voyage plusieurs semaines à l’avance ce qui nous a permis de faire connaissance avec nos hôtes via facetime et de nous rassurer. Nous avons été ravis (et même beaucoup plus). Nous avons été très chanceux de pouvoir être accueilli à 4 car généralement le couchsurfing est réservé à des voyageurs en solo ou duo.
    Si vous souhaitez avoir les contacts de nos hôtes, écrivez-moi !

Argent

La monnaie est la roupie indonésienne. 1 € vaut environ 15943 IDR.
La CB est rarement acceptée. Mieux vaut retirer de l’argent. Attention aux frais bancaires. Il peut être utile de souscrire une option auprès de votre banques vous permettant un certain nombre de retrait et de paiement sans frais.

Avant de partir

Ne pas oublier de vérifier que votre passeport ou pièce d’identité est toujours en cours de validité. Pas de visa nécessaire.
Il n’y a pas besoin de vaccins obligatoire. Mieux vaut être à jour de ses vaccins universels. Il est également conseillé de faire le vaccin pour l’hépatite A et de prendre un traitement anti palu. Personnellement, nous ne l’avons pas fait.
Pour les prises électriques, elles sont identiques à celles en France.
N’oubliez pas vos chaussures de randonnée.

 


Logo Myoxybubble

Laisser un commentaire